14 mars 2018

Quand visiter ? Quelles questions poser au vendeur ?

 

Si vous êtes à la recherche d’un bien immobilier à acheter ou à louer, la visite s’impose pour en apprécier la qualité. De nombreux spécialistes en immobilier vous le diront sans doute. Une visite ne s’improvise pas et vous devez absolument vous y rendre avec un minimum de préparation.  Par ailleurs, il faut savoir poser les bonnes questions à l’agent immobilier afin de cerner tous les points relatifs au bien visité. Cela vous permettra non seulement de bien le connaitre, mais surtout éviter les surprises désagréables qui pourraient survenir par la suite.

Quand visiter et quelles sont les questions à poser au vendeur ? Suivez le guide.

Ouvrez l’œil

A vrai dire, il n’existe pas de moment idéal pour visiter un bien immobilier. Cependant, vous pouvez planifier vos visites le matin ou dans l’après midi. Contrairement à ce qu’il est possible de penser, les périodes des vacances scolaires et les weekends ne sont pas aussi avantageuses qu’on pourrait le croire. En effet, vous avez plus de temps pour effectuer les visites car moins de contraintes, mais vous ne pourrez pas savoir toutes les nuisances environnantes comme :

  • Les cris des enfants
  • Les disputes du voisinage
  • Les klaxons des véhicules

En dehors du moment idéal à prendre en compte pour visiter un bien immobilier, il faut aussi tenir compte de l’exposition de ce dernier. En effet, votre agent mobilier doit pouvoir vous renseigner à propos de l’orientation des différentes pièces. C’est d’ailleurs l’une des questions importantes que vous devez poser. Si le bien immobilier est exposé plein sud, cela vous permettra de profiter de la lumière du soleil pendant toute la journée. Une orientation vers l’ouest par exemple confère un ensoleillement en fin de journée. Du côté nord, vous profiterez de plus d’ombre.

La nuit peut aussi être un bon moment pour visiter ce bien immobilier qui vous fait envie. En effet, si ce dernier est à proximité d’une gare ou d’un aéroport, vous pourrez plus facilement apprécier l’ambiance environnante pendant la nuit. Qu’en est-il des phares des voitures ou des bruits des avions? Tous ces paramètres que vous aurez peut être du mal à identifier en journée se révèleront dans la nuit. Tous ces détails comptent et ne seront pas toujours visibles à tel moment ou un autre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est recommandé de visiter le bien immobilier de nombreuses fois et à divers moments.

Le fait de multiplier les visites vous permettra par exemple de repérer les différents commerces qui se situent à proximité. Ainsi vous pourrez déterminer les trajets à faire pour vous ravitailler ou si le bar voisin peut vous empêcher de dormir sereinement. Outre le moment de la visite que vous devez choisir avec le plus grand soin, il est important de poser certaines questions à l’agent immobilier. Quelles sont-elles ?

 

Découvrez les formations de Yann Darwin

 

Posez les bonnes questions

Ça y est. Vous avez visité ce bien immobilier et il commence même à vous plaire. Vous vous apprêtez mentalement à signer le contrat de bail, mais avez-vous posé les bonnes questions à votre agent immobilier ? Il faut admettre qu’il existe une foule d’interrogations que peut susciter un appartement. Vous pouvez par exemple vous renseigner à propos de la qualité des menuiseries, de l’isolation des cloisons et même des plafonds en place. Cela vous permettra par exemple de savoir s’il sera nécessaire de procéder à un traitement du bois, au cas où celui en place ne serait plus efficace.

Le chauffage doit également retenir votre attention. Ne manquez pas de demander à l’agent immobilier depuis combien d’années l’installation a été faite. Cela vous permettra d’en apprécier la vétusté et éventuellement, les travaux à faire pour sa rénovation. N’oubliez pas non plus de vous renseigner à propos de la fréquence d’entretien de la chaudière, ses consommations mensuelles, etc. Dans le même ordre d’idées, la plomberie doit aussi faire l’objet d’un questionnement. En effet, il n’est pas rare de se retrouver en face d’une tuyauterie défectueuse quelques temps après la signature du bail.

Voici d’autres questions que vous pouvez poser lors de votre visite :

  • Les cheminées sont-elles en bon état de fonctionnement ?
  • Comment est produite l’eau chaude ?
  • Quel est le mode de chauffage utilisé ?
  • Est-ce qu’il y a du bruit dans l’appartement ?
  • A combien sont évaluées les charges ?
  • Quelles est la surface du bien immobilier ?

Vous pouvez aussi vous renseigner à propos du carnet d’entretien en ce qui concerne une copropriété. Cela vous permettra d’obtenir de nombreuses autres informations complémentaires. Les impôts locaux ont aussi une importance non négligeable, et vous devez demander toutes les informations relatives à la taxe foncière et celle d’habitation. Si vous êtes séduit par cet appartement et que vous décidez de le prendre, il convient de faire une autre visite à une heure différente de la précédente. Lors de cette visite, faites attention aux détails et surtout aux fissures qui pourraient être présentes sur les murs.

Pour récapituler

A quel moment visiter un bien immobilier ? Sachez qu’il n’existe pas de mode d’emploi prédéfini. Vous pouvez donc le faire en matinée ou même dans l’après midi. La nuit est aussi un excellent moment pour visiter ce bien immobilier qui vous plait. Là vous pourrez plus aisément savoir si la gare ou l’aéroport à proximité, constitue une gêne. Contrairement à ce que vous pensez peut être, le weekend et la période des vacances scolaires ne sont pas forcement le meilleur moment pour visiter un bien immobilier. Vous pouvez en rater de nombreux éléments.

Il est en outre important de poser certaines questions à l’agent immobilier afin d’avoir une meilleure appréciation du bien immobilier que vous visitez. Renseignez-vous à propos du chauffage par exemple, de l’état de la plomberie, les taxes, etc. Ne négligez aucune question qui pourrait être importante et ainsi vous préparer à la signature du bail plus tard. Par ailleurs, cela vous évitera de faire face à des surprises désagréables une fois l’appartement intégré.