Île-de-France : le marché immobilier résidentiel reprend son souffle

Le marché résidentiel a connu une année record en 2017, avec des hausses marquées dans les grandes villes, notamment à Paris ( 10% sur l’année). Cette année, il reprend son souffle. Les grandes villes de province devraient connaitre également une accalmie.

 

 

Stabilisation des prix à Paris

Selon les derniers chiffres fournis par les notaires basés sur les ventes conclues, le prix moyen de l’immobilier à Paris a dépassé la limite des 9.000 euros du mètre carré. La hausse des prix est en train de ralentir, même si le spécialiste d’estimation immobilière Meilleurs  s’attendre à un prix moyen autour de 9.500 euros. Depuis janvier, les prix ont reculé de 0,1% en petite et grande couronne en avril et de 0,3% en petite couronne et de 0,4% en grande couronne en Ile-de-France.

Des taux de crédit incroyablement bas

Ce mois de juin, les taux d’emprunt immobilier continuent à baisser alors qu’ils atteignent des niveaux record. Selon l’Observatoire Crédit Logement, le taux moyen (hors assurance) se stabilise à 1,46% au mois de mai, contre 1,47% en avril.

La concurrence entre les banques favorise les rabais. Actuellement, il n’est pas rare de trouver des prêts sur vingt ans à 1,40%, 1,30%, même 1,10% brut. Ce qui fera le bonheur des candidats emprunteurs. À condition d’avoir un dossier solide et un profil crédible bien évidemment.

Quelques cas d’obtention de crédit

À Rouen, un couple âgé de 41 et 56 ans demandant un crédit de 350 000 euros a réussi à négocier un taux à 1,4% sur 25 ans (sans apport).

À Paris, un investissement locatif sur 20 ans de 200.000 euros a obtenu un taux  à 1% sans apport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *