14 mars 2018

Faut t-il investir dans le neuf ?

 

L’immobilier est un secteur qui séduit de nombreux investisseurs et cela ne risque pas de changer au fil des années. Bien au contraire, cette tendance sera croissante et se diversifiera plus encore. Cependant, quand vous prenez la décision d’investir dans un bien immobilier, il est important de vous demander sur lequel vous comptez placer vos capitaux. Choisirez-vous un immobilier neuf ou ancien? Chaque option présente ses atouts, mais le neuf ne manque pas d’arguments solides pour faire pencher la balance en sa faveur.

Les avantages de l’immobilier neuf

En vous lançant dans l’acquisition d’un appartement neuf ou une maison, voici quelques uns des points positifs qu’il faut garder en vue :

  • La réduction des frais de notaire, dans l’ordre de 3%
  • Les garanties constructeurs : en acquérant un bien immobilier VEFA (Vente en l’Etat de Futur Achèvement), vous vous verrez gratifié de garanties qui prennent en compte les petits défauts des imperfections, de même que le gros œuvre Parfait Achèvement dans la première année. Au cours de la deuxième année il s’agit de la garantie de Bon Fonctionnement et enfin la garantie décennale sur les dommages-ouvrage sur la totalité du bâtiment.
  • La performance du logement : un logement neuf doit répondre à la norme RT 2012 et aussi bénéficier d’une isolation thermique de qualité. Il en est de même pour son chauffage. En somme, l’immobilier neuf doit être caractérisé par un confort de vie de même qu’une réduction de sa facture énergétique.
  • La réduction des charges de copropriété : c’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de l’immobilier neuf qui séduit le plus les investisseurs. Vous n’aurez pas à dépenser de fortes sommes dans son fonctionnement.
  • Un logement clé en main : en optant pour l’investissement dans un bien immobilier neuf, vous vous épargnez bien des peines. En effet, vous pouvez le mettre en location dès l’acquisition.
  • Un emplacement attractif : les promoteurs de projets immobiliers ne se lancent qu’après de longues études de marché en tenant compte des demandes les plus élevées. Les choix des régions ne sont donc pas anodins
  • Des équipements modernes : la grande majorité des résidences neuves proposent des places de parking, et même en zone urbaine. Il ne faut pas oublier les accès pour les personnes à mobilité réduite et même les terrasses.
  • Les allègements fonciers : vous pourrez bénéficier de cet atout fiscal dans les deux premières années de votre acquisition.
  • Une plus-value à moyen terme : les nouveaux logements sont le plus souvent construits dans les secteurs en développement ou en cours. Ainsi, il est plus facile de les revendre plus tard.

Les inconvénients à connaitre

Investir dans l’immobilier neuf comporte de nombreux avantages. C’est indéniable, mais vous ne devez pas perdre de vue quelques points négatifs. Les voici :

  • La disponibilité : l’acquisition d’une VEFA vous permet d’opter pour une maison ou un appartement sur les plans. Quelque fois cela se fait avant, à moins que la phase de construction ne soit achevée.
  • Des prix supérieurs : un logement neuf coûte forcément plus cher qu’un ancien. La hausse de prix peut être de l’ordre de 10 ou 15%.

Découvrez les formations de Yann Darwin

Immobilier neuf et fiscalité

Tous les biens immobiliers ne bénéficient pas des mêmes dispositifs fiscaux selon qu’ils soient neufs ou anciens. En ce qui concerne les premiers, la priorité est mise par l’Etat pour les aides à l’achat. Ainsi la loi Pinel est le dispositif légal qui est de mise en ce qui concerne l’immobilier neuf. Elle a été lancée par l’Etat en 2014 pour encourager la construction des logements neufs et réduire la faible disponibilité des biens immobiliers destinés à la location. En effet, la demande est sans cesse croissante dans le secteur.

Le mode de défiscalisation selon la loi Pinel est d’une grande simplicité. En investissant des capitaux dans un bien immobilier sur une période de 6, 9 ou même 12 ans pour un montant de 300.000 euros ou moins, vous aurez droit à une réduction d’impôts de 12, 18 ou même 21% sur la valeur du bien durant la période de location. Il existe de nombreuses conditions à respecter pour bénéficier des allègements fiscaux relatifs à la loi Pinel :

  • Vous avez l’obligation de payer vos impôts en France et placer vos capitaux dans un logement neuf ou en état d’achèvement futur
  • Vous avez l’obligation de placer vos capitaux dans un bien immobilier qui répond aux exigences de performance énergétique des labels BBC 2005 ou RT 2012.
  • Le bien immobilier nu doit être mis en location et servir de résidence principale au locataire dans les 12 mois qui suivent l’achèvement de l’immeuble.

Toutes les zones ne sont pas soumises à la loi Pinel. Il faudra donc investir dans les zones A, A bis, B1 ou B2. Vous devez savoir que la zone C ne peut plus être élue en 2018. La zone B2 perdra aussi son critère d’éligibilité à partir de 2019.

Que retenir ?

Investir dans l’immobilier neuf est la meilleure chose à faire, car ce secteur comporte de nombreux avantages dont vous pouvez facilement profiter. Avant de se lancer il convient de choisir un bon emplacement car cela aura une influence notable sur les revenus locatifs que vous tirerez de votre logement neuf. Parmi les différents atouts liés aux biens immobiliers neufs, vous pourrez par exemple réduire les frais du notaire et bénéficier d’une plus grande garantie constructeur.

Par ailleurs, les équipements d’un logement neuf sont modernes et confèrent plus de confort à l’habitation. Vous aurez donc énormément de plaisir à habiter dans un tel cadre. La fiscalité permet aussi de choisir les logements neufs et bénéficier de réductions fiscales assez intéressantes. Il s’agit par exemple de la loi Pinel qui vous permet de bénéficier de nombreux avantages sur plusieurs années. De plus, le dispositif couvre différentes régions sur le territoire français.

Vous savez donc quelle décision prendre à présent. Investissez simplement dans un logement neuf pour en tirer le plus d’avantages.