12 mars 2018

10 conseils pour faire un investissement rentable !

 

Après la crise de 2008, l’immobilier à été délaissé par les investisseurs encore sous le choc des pertes. Mais depuis lors les choses se sont bien améliorées et les affaires ont repris dans le secteur des logements. Les investisseurs ont retrouvé la confiance dans la vente et la location des maisons. Compte tenu des nouvelles exigences de la demande en logement, voici détaillés les dix conseils à suivre pour investir dans l’immobilier et espérer un retour appréciable sur vos fonds. Ce dossier vous édifiera sur comment choisir votre bien, les bonnes démarches de négociation et procédures administratives pour clôre vos investissements en toute sérénité avec l’espoir de perspectives heureuses.

 

Découvrez les formations de Yann Darwin

  • Énumérer vos priorités

 

Il y a une maxime qui affirme que le vent n’est jamais favorable à celui qui ne sait où il va. Un bon investisseur doit faire des choix motivés par ses priorités et ses intérêts. Pourquoi voulez-vous investir dans l’immobilier ? Prenez votre calepin et votre stylo. Puis, posez vos attentes dans une liste. Peut-être que vous voulez investir pour vous assurer une retraite paisible. Ou bien vous y voyez un tremplin pour mettre votre progéniture à l’abri du besoin. Quelles que soient les raisons, extérioriser-les par écrit et organisez-les par ordre de priorité décroissante.

Cet exercice vous aidera à prendre la mesure de votre motivation à entrer dans l’aventure. Cela vous permettra également d’alimenter votre détermination lorsque les choses auront tendance à ne pas aller au rythme souhaité.

 

Par ailleurs, faites-vous une description assez précise du type de logement qui vous intéresse. A cet effet, élaborer une liste des caractéristiques du bien immobilier s’avère très utile. C’est un exercice qui guidera vos choix face aux diverses offres qui vous seront présentées. De  manière concrète, vous aurez à établir des critères compétitifs du bien souhaité. Dans quelle région sera le logement ? Le quartier devra t-il  être bien sécurisé ? Combien de chambres souhaitez-vous avoir ? Sans oublier le niveau de confort, ainsi que l’aspect neuf ou désuet de la maison dans laquelle vous voulez investir.

Ce sont autant d’éléments discriminants qui vous permettront de séparer les bonnes offres de celles qui ne vous intéressent pas.

Savoir ce que l’on veut, est un premier geste décisif pour l’obtenir.

 

  • Étudier le marché et s’informer

 

Dès lors que vos critères sont clairement définis, vous pouvez vous mettre à la recherche de l’information utile. Rendez-vous sur Internet pour avoir plus d’informations sur le bien immobilier que vous recherchez. Consultez les sites officiels de vente immobilière, filtrez les résultats selon la région ou le département souhaité pour voir les qualités de logements disponibles. Vous pouvez également entrer en contact avec les personnes accréditées pour savoir comment se passent les ventes d’immobiliers dans la ville qui vous convient. Le but de toutes ces démarches est de vous assurer que le marché est à même de vous servir le bien immobilier que vous êtes prêt à acheter.

 

En outre, veillez à être à la page en actualisant votre connaissance des lois de votre pays sur l’immobilier et tout ce qui tourne autour. Vous saurez éviter bien des déconvenues dues aux vices de forme dans les procédures administratives.

 

Par ailleurs, il ne sert à rien de s’endetter jusqu’au cou dans l’espoir de rentabiliser son bien immobilier dans les prochaines années. Investir, c’est aussi contrôler ses dépenses et ses dettes. Il faut donc amoindrir les frais de fin du mois pour faire des économies.

 

  • À l’état neuf ou vieux : bien choisir son bien

 

Les vieilles maisons sont moins chères que les neuves. Vous investissez pour rentabiliser, ne l’oubliez pas. À caractéristiques équivalentes, il est recommandé de choisir un logement que vous pourrez rénover vous-même. L’administration offre des avantages financiers particulièrement intéressants lorsqu’on paie un bien immobilier vétuste. Si vous avez l’opportunité d’acheter plutôt une maison à rénover, n’hésitez pas pour peu que la facture de rénovation ait été évaluée et que cela vous semble avantageux comme investissement. Il est recommandé de se faire accompagner par un professionnel du bâtiment afin d’évalu

 

er la charge de la rénovation pour s’assurer qu’elle n’est pas excessive. Nul besoin d’investir dans un abysse financier.

 

  • Faire un contrôle minutieux d’un bien avant acquisition

 

Vous avez cherché et vous avez trouvé un bien qui semble correspondre parfaitement à vos attentes. C’est du moins ce qu’il semble. Oui, parce que le contrôle est de mise. L’investisseur doit éviter de se faire avoir.

 

Demandez  au vendeur de vous présenter les documents significatifs du bâtiment : les diagnostics, les factures récentes, titre foncier.

Faites une visite des lieux, pour constater par vous même l’aspect du bien immobilier. Vérifiez l’état de la toiture, les bois, la charpente. Vérifiez l’installation électrique, la vétusté des meubles, etc. Jetez un regard sur la plomberie. Constatez l’ampleur de ce qu’il faut rénover si besoin.

Evaluez également le confort acoustique à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.

 

 

N’oubliez pas d’apprécier le climat et l’éclairage naturel dans les chambres. Cela peut avoir un impact important sur vos prochaines factures.

Inspecter les environs. Voyez le voisinage, l’aspect du quartier à divers moments de la journée. Est ce que le quartier est à proximité d’une gare, d’un centre de santé ? Est ce que le quartier est bien desservi par le réseau routier ? Ce sont autant de détails qui vont positionner votre bien immobilier à l’échelle des offres compétitives.

 

  • Être sélectif sur le choix des locataires

 

Ne pas choisir n’importe quel locataire.  Plus vos locataires seront réguliers, plus  vite vous pourrez rentabiliser. Et il faudrait également choisir des locataires suffisamment consciencieux pour entretenir votre bien immobilier. En clair, ce sont vos locataires qui feront de votre investissement immobilier un succès ou un éche

 

c. Faites donc le bon choix.

 

  • Confiez votre bien aux professionnels

 

La perception des loyers chez les locataires n’est pas aussi facile qu’il paraît. Encore moins l’entretien du bien immobilier. Maximisez votre retour sur investissement en confiant la gestion de vos locataires à une agence spécialisée dans le management locatif. Les agences de gestion des biens immobiliers perçoivent leurs commissions à partir de vos recettes foncières. Elles sont suffisamment compétentes pour s’occuper des tracasseries liées aux loyers, et a l’entretien régulier de votre bâtiment.

 

  • Penser aux garanties en location

 

Ne pas être payé à temps ou pas du tout est l’une des menaces récurrentes du secteur de l’immobilier. Pour parer  à cette situation, il est recommandé de souscrire à une garantie locative. L’avantage de cette garantie est que vous êtes sûr de recevoir votre dû, même en cas d’impayé. N’hésitez pas non plus à exiger une garantie de la part des parents d’un locataire étudiant.

 

  • Ne pas mettre ses oeufs dans un seul panier

 

L’investissement immobilier ne déroge pas à cette règle. Tout investissement comporte sa part de risque, laquelle doit être prise en compte. Il ne sert à rien de s’endetter jusqu’au cou dans l’espoir de rentabiliser son bien immobilier dans les prochaines années. Investir, c’est aussi contrôler ses dépenses et ses dettes. Une solution souvent adoptée consiste à investir dans divers petits logements au lieu d’un grand appartement.

 

Cela permet de compenser les risques de paiement de loyers en retard. En plus, pendant que serez en difficulté avec un locataire, les autres seront toujours là pour compenser le manque à gagner.  Prenez également  soin de faire vos placements immobiliers dans des régions diverses. Cela permet de ne pas être affecté de toute part au cas où il y aurait un aléa quelconque dans cette région.

 

En fait, la stratégie consiste à toujours avoir une ou plusieurs alternatives financières disponibles sur une large zone du territoire national. On peut appeler cela de la ruse, mais c’est bien une ruse positive pour vos affaires.

 

  • Planifier votre achat

 

Analysez bien vos différentes possibilités de financement avant de vous lancer dans l’immobilier. De nombreuses personnes ont recours aux prêts immobiliers pour acquérir leur immeuble.

 

La meilleure stratégie en la matière est de se faire accompagner par une agence de courtiers. Leur boulot sera de vous aider à trouver le meilleur financement pour votre activité. L’immobilier est souvent une affaire de compétences, et d’habileté. Se faire accompagner est bien souvent plus avantageux.

 

Se faire accompagner des personnes compétentes vous permettra de faire des économies au lieu de perdre du temps et de l’énergie pour un faible retour sur investissement, ou au pire perdre de l’argent après s’être engagé dans des prêts irraisonnés.

 

  • Bien négocier son prix d’achat

 

Voici encore une raison supplémentaire pour avoir le soutien d’un professionnel des biens  immobiliers. Le vendeur propose son prix de vente. Vous estimez pouvoir le convaincre. En pareille occurrence, vous pouvez engager une négociation sans plus attendre.

 

Mais si vous n’êtes pas sûr de vous, confiez vous à une personne sachant le faire. Le but de la négociation est d’obtenir le meilleur prix d’achat. Certains logements ne nécessitent pas que l’on négocie longuement lorsque le vendeur propose un bon prix pour un bien convenable. Et si vous ne connaissez pas les tendances du marché, vous ne saurez pas apprécier à juste titre les tarifs proposés dans les annonces. En ces cas-là, soit vous allez sur les sites web spécialisés, ou bien vous vous rapprochez des personnes qui sont formées pour ce genre de démarche.

 

 

Pour résumer

 

Le secteur de l’immobilier a évolué et s’est complexifié. Mais pour toute personne désireuse de s’investir, voici une poignée de conseils utiles :

  • Connaître ses besoins, ses motivations et la finalité recherchée en tant qu’investisseur immobilier
  • Maitriser les B.A.BA du secteur, connaitre la réglementation en vigueur sur l’immobilier dans le pays
  • Rester à l’écoute du marché, suivre l’évolution des besoins et de l’offre immobilière ainsi que les fluctuations des prix
  • Éviter de faire des prêts inconsidérés
  • Ne pas faire des choix irréfléchis et hasardeux en termes de critères d’achats des logements et des immeubles
  • Inspecter les biens immobiliers qui vous intéressent pour être sûr, qu’ils correspondent aux critères d’achat que l’on a soi-même fixé (avec l’assistance d’un personnel qualifié)
  • Préférer acheter les maisons un peu vieillies pour réduire les coûts d’achat, quitte à rénover soi-même à peu de frais,
  • Bien choisir ses locataires pour limiter les risques liés aux paiements de loyers et à l’entretien du bien loué
  • Varier ses investissements immobiliers (localisation, surfaces habitables, niveau de luxe, etc..) pour avoir toujours de quoi compenser les imprévus liés au secteur et à l’impact des aléas externes au secteur (crise financière, catastrophes naturels, inondations, etc..)
  • Solliciter les compétences d’une agence de gestion immobilière mettre toutes les chances de votre côté sans prendre les risques liés aux égarements de l’amateurisme immobilier

 

En somme

 

Beaucoup de personnes s’engagent dans l’immobilier pour diverses raisons. Certaines en ont de bonnes. D’autres par contre y trouvent une manière facile de se faire beaucoup d’argent en un rien de temps. Il vaut mieux se fixer une feuille de route claire et des finalités précises pour faire des choix d’achat judicieux. Le but étant de rentabiliser ses investissements à moyen et long terme. C’est cette approche que cet article prône, pour inciter tout nouvel individu désireux d’attaquer ce marché à passer à l’action.

L’essentiel est d’avoir le paquet d’information nécessaire pour prendre les bonnes décisions d’investissement le plus souvent. Ce dossier vous aura également permis de mesurer une partie de l’ampleur des contraintes du marché immobilier. D’où la nécessité d’opter très tôt pour l’accompagnement et l’assistance de personnes ressources. Ces dernières vous accompagnent à titre individuel ou en tant qu’agence immobilière. Le plus important étant qu’elles puissent mettre leur expertise à votre disposition pour vous garantir un retour sur investissement à la hauteur de vos attentes et de votre ambition. Qu’elles soient à même de vous mettre dans la bonne direction pour les décisions stratégiques d’investissement et la gestion de vos biens immobiliers.

 

L’autre pan qui sera certainement abordé dans d’autres billets, consistera à identifier ces bonnes personnes ressources, ces agences. Et faire le tri selon vos besoins, votre disponibilité et vos moyens financiers. Sur ce, quel sera votre prochain investissement immobilier ?